Rencontre avec Anne Probst (billet 2)

Question 2 : Pouvez vous nous préciser brièvement l’objectif initial de votre projet de numérisation?

Anne Probst : Deux objectifs ont été visés dans le projet de numérisation:

– d’une part, assurer une sauvegarde « patrimoniale » numérique des cartes au 1/200000ème qui n’existaient qu’au format papier. Certaines cartes étaient aujourd’hui épuisées, et chaque déménagement des laboratoires de recherche successifs « héritiers et gardiens », réalisé au cours du temps engendrait des risques de pertes de ces documents sous format papier et des informations associées ; le risque de perte de cet ouvrage était donc important.

– d’autre part, pouvoir générer des données numériques spatialisées utilisables dans un objectif de recherche que l’on n’avait pas imaginé lors de l’édition des cartes !

Dans le cadre de la convention internationale de Genève sur la pollution atmosphérique transfrontalière à longue distance, les réductions des émissions de polluants sont négociées en prenant en considération les impacts générés par les dépôts de ces contaminants. L’approche retenue pour quantifier la sensibilité des écosystèmes est basée sur le concept de charge critique, c’est-à-dire le dépôt atmosphérique limite de contaminants à partir duquel des effets sur les écosystèmes sont détectables. Pour améliorer la détermination des charges critiques en azote eutrophisant (contaminant aujourd’hui objet de toutes les attentions) pour le territoire national, il est nécessaire de disposer d’une carte numérique de la France indiquant précisément la composition de la couverture végétale.

"DARK CLOUDS OF FACTORY SMOKE OBSCURE CLARK AVENUE BRIDGE - NARA - 550179" by Frank J. (Frank John) Aleksandrowicz, 1921-, Photographer (NARA record: 8452210) - U.S. National Archives and Records Administration. Licensed under Public Domain via Commons - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:DARK_CLOUDS_OF_FACTORY_SMOKE_OBSCURE_CLARK_AVENUE_BRIDGE_-_NARA_-_550179.jpg#/media/File:DARK_CLOUDS_OF_FACTORY_SMOKE_OBSCURE_CLARK_AVENUE_BRIDGE_-_NARA_-_550179.jpgNuage noir – Clark avenue Bridge – Nara » ; Frank J. Aleksandrowicz

En effet, la végétation est un indicateur sensible aux changements de dépôts azotés. Ceux-ci génèrent une modification des caractéristiques biogéochimiques des sols (pH, cycle de l’azote), évolution des conditions trophiques entrainant à son tour un changement de la composition de la communauté végétale. Une base de données numérique précisant les unités de végétation présentes sur le territoire ainsi que leur composition floristique faisait défaut pour améliorer l’évaluation de ces impacts des pollutions atmosphériques sur les écosystèmes, et ainsi envisager un modélisation de la sensibilité des écosystèmes (« charges critiques ») à l’échelle nationale dans un contexte d’évaluation européenne.

Ainsi cette numérisation permettait : (i) d’intégrer l’effet des pollutions atmosphériques, notamment azotées, sur la biodiversité comme recommandé par les récents travaux de la convention de Genève ; (ii) d’améliorer la définition des unités écosystémiques sur lesquelles est basée la modélisation spatiale des charges critiques ; (iii) de mieux modéliser les dépôts de polluants atmosphériques et leurs excès.

Cette carte de la végétation, bien que relativement ancienne, est la seule source cartographique, couvrant le territoire métropolitain, et qui apporte des informations détaillées sur la phytocénose à des échelles pertinentes pour une représentation nationale. En effet, les autres sources cartographiques disponibles ne présentent que des informations sur la physionomie de la végétation via l’occupation du sol, ou uniquement les essences et les traitements forestiers, ou les peuplements forestiers de l’Inventaire Forestier National (IFN), ou une échelle trop large, ou encore uniquement des limites d’aires phytogéographiques.

Le projet de numérisation permettait donc la cartographie des unités de végétation présentes en France ainsi que la description de leur composition floristique, et d’en assurer une harmonisation de légende à l’échelle nationale.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *