Retour sur les peintures rupestres avec Carole Fritz

Comment les peintures rupestres reflètent-elles l’environnement dans lequel les chasseurs-cueilleurs vivaient ? Comment les représentations animales qui ornent nos grottes reflètent-elles l’importance du sociale et de la symbolique dans ces sociétés ?

Relisez l’interview de Carole Fritz parue dans le magazine exploreur. Cette interview fait écho à son intervention à la journée « Homme, tu m’étonnes » où C. Fritz nous proposera un regard particulier sur les relations humains animal à travers l’art rupestre du paléolithique.

© Claude DELHAYE/CNRS Photothèque Représentation pariétale d'une lionne des cavernes sur le fac-similé du "panneau des chevaux" de la grotte de Vallon-Pont-d'Arc (dite grotte Chauvet). Découverte en 1994, cette grotte située en Ardèche est exceptionnelle de par son ancienneté (36 000 ans), la qualité de la conservation et la richesse de ses représentations pariétales. Pour faire découvrir ce lieu unique fermé au public, des fac-similés d'une vingtaine de panneaux sont visibles dans une vaste réplique de la grotte baptisée "La Caverne du Pont-d'Arc". UMR5608 Travaux de Recherches Archéologiques sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés 20140001_1266

© Claude DELHAYE/CNRS Photothèque
Représentation pariétale d’une lionne des cavernes sur le fac-similé du « panneau des chevaux » de la grotte de Vallon-Pont-d’Arc (dite grotte Chauvet). Découverte en 1994, cette grotte située en Ardèche est exceptionnelle de par son ancienneté (36 000 ans), la qualité de la conservation et la richesse de ses représentations pariétales. Pour faire découvrir ce lieu unique fermé au public, des fac-similés d’une vingtaine de panneaux sont visibles dans une vaste réplique de la grotte baptisée « La Caverne du Pont-d’Arc ». UMR5608 Travaux de Recherches Archéologiques sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés 20140001_1266

Carole Fritz est membre du laboratoire Travaux et Recherches Archéologiques
sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés (TRACES)   et responsable du CREAP – centre de recherche et d’études pour l’art préhistorique Emile Cartailhac

Cet interview est extrait du numéro 5 d’Exploreur, le magazine scientifique de l’Université Fédérale de Toulouse Midi-Pyrénées.

Pour une site virtuelle de la grotte Chauve, RDV sur le site


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *