Un expert des « oiseaux » pour animer le café du 17 octobre

Philipp Heeb est chercheur en écologie comportementale. Il travaille principalement avec des oiseaux. Les diverses expériences de terrain qu’il met en œuvre ont vocation à tester des hypothèses en écologie évolutive et à répondre à des questions très diverses.

Comment le réseau social affecte-t-il la survie des nichées ? Comment les interactions entre les descendants affectent-t-elle également le devenir des familles ? Comment les environnements, milieu urbain mais également microbiote affectent-ils la reproduction des oiseaux (séduction, ponte…) ? Quelle est la dispersion des oiseaux en milieu insulaire ? Quelle place tient l’écologie dans la distribution des parasites chez les oiseaux ?

                                                                 © Philipp HEEB/CNRS Photothèque

Les méthodes employées dans ses recherches trouvent également leur place dans d’autres disciplines. Par exemple, l’analyse des « réseaux sociaux » permet des avancées dans la compréhension des sociétés animales mais également d’appréhender les problématiques de coopération, de transmissions des maladies ou des systèmes socio-économiques.

Ainsi Philipp Heeb offrira un regard avisé sur l’apport des « oiseaux » à la compréhension du Vivant et sera à même grâce ses expériences et questionnements de tisser des liens entre les différent.e.s intervenant.e.s

En attendant le café, découvrez une vidéo sur les relations parentales-familiales, l’investissement parental et les conflits parents-jeunes. Philipp Heeb est chercheur CNRS au laboratoire Evolution et diversité biologique (CNRS/UPS/ENSFA/IRD)

légende photo : nichée d’étourneaux âgée de 5 jours. Selon leur condition corporelle, la peau des jeunes étourneaux réfléchit plus ou moins dans les UV (de moins en moins selon la dégradation de leur condition corporelle). Le favoritisme parental envers les jeunes réfléchissant le plus dans les UV augmente au fur et à mesure que la saison progresse.